Mise à jour Coronavirus : mesures temporaires concernant le droit passerelle

Un indépendant à titre principal (et son conjoint aidant) qui doit obligatoirement interrompre son activité suite aux mesures de fermeture prises par le gouvernement a droit au versement d'une aide financière, le droit passerelle, à concurrence de maximum 1 614,10 € (chef de famille) ou 1 291,69 € (autres personnes) par mois pour les mois de mars et avril 2020.

Mise à jour Coronavirus : mesures temporaires concernant le droit passerelle

Un indépendant à titre principal (et son conjoint aidant) qui doit obligatoirement interrompre son activité suite aux mesures de fermeture prises par le gouvernement a droit au versement d'une aide financière, le droit passerelle, à concurrence de maximum 1 614,10 € (chef de famille) ou 1 291,69 € (autres personnes) par mois pour les mois de mars et avril 2020. Peu importe que l'interruption soit complète ou partielle. Il s'agit p.ex. d'entreprises qui doivent obligatoirement fermer durant certaines heures (p.ex. un night shop), des commerces devant obligatoirement travailler sur rendez-vous ou des restaurants qui ferment leurs salles et passent aux plats à emporter. 

 

Celui qui ne doit pas obligatoirement fermer mais qui rencontre de graves difficultés en raison de la crise et que cela l'oblige à interrompre complètement son activité pendant au moins sept jours consécutifs a aussi droit au droit passerelle. Il s'agit par exemple d'indépendants qui doivent interrompre leurs activités à cause de l'absence d'employés placés en quarantaine ou suite à une forte baisse d'activité.